Guide complet à la rédaction du mémoire infirmier IDE

Google Reviews
Guide complet à la rédaction du mémoire infirmier IDE

Expliquer, analyser et démontrer une idée ou un concept en moins de 30 pages n’est pas une tâche facile. Il faut trouver les bons mots, le bon rythme, la bonne structure et le bon ton ! Les étudiants en IFSI qui souhaitent réaliser un mémoire infirmier doivent dès maintenant apprendre à se focaliser sur un sujet précis et faire preuve d’organisation pour ne pas perdre pied. La rédaction d’un mémoire infirmier n’est pas forcément évidente. Mais nous vous expliquons ici tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer…

 

Comment rédiger un mémoire infirmier ?

Vous devez commencer par choisir un sujet de recherche aussi appelée question de recherche. Choisissez le thème qui vous tient à cœur ! Quelque chose qui vous intéresse, qui vous brûle au fond de vous. Ensuite, l’idée doit être sérieuse, avec un côté « nouveauté ». Et surtout, elle doit être pédagogique, pour que d’autres soient intéressés à la découvrir. Si vous souhaitez réaliser un mémoire infirmier, il est idéal de choisir un sujet qui vous permette de manier le vocabulaire médical. C’est ce qui fera votre originalité ! Par ailleurs, vous pouvez aussi réaliser un mémoire infirmier sur un sujet pratique, moins théorique.

Vous aurez besoin de la présence d’un guidant tout au long de votre rédaction. Ce dernier sera votre guide pendant tout le processus de rédaction du mémoire infirmier. Il vous aidera également à élaborer un plan de mémoire accessible pour la personne qui le lira ultérieurement. Vous devez vous focaliser sur un sujet précis. Cela vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de votre sujet de mémoire. En parallèle à cela, vous devez rester ancré dans votre domaine d’étude. Vous pourrez ensuite vous tourner vers un enseignant ou un professeur qui sera le plus à même de vous conseiller sur votre sujet de mémoire. Vous pourrez également faire appel à vos connaissances professionnelles pour vous aider à trouver le sujet de votre mémoire. Et les étudiants d’infirmiers ne sont pas en reste. Ils peuvent s’appuyer sur les statistiques des organismes de santé, leurs expériences personnelles et leurs recherches pratiques.

Respectez scrupuleusement le planning des guidances imposé par votre IFSI

La première chose à faire est de déterminer un calendrier. Il y a également des éléments à prendre en compte avant de commencer à rédiger : êtes-vous à l’aise avec le sujet ? Y a-t-il un jargon que vous ne comprenez pas ? Pouvez-vous vous faire une idée de ce que le client attend du briefing ? Une fois que vous avez déterminé ces éléments, commencez à écrire. Vous pouvez utiliser du texte brut, comme un courriel ou le Bloc-notes, ou quelque chose de plus sophistiqué comme Word ou Google Docs. Veillez simplement à ce que votre document soit bien organisé et facile à consulter. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un document technique. Veillez donc à inclure la terminologie et les exemples techniques. Ne vous laissez pas distraire par un formatage inutile ; si vous avez besoin de beaucoup de formatage, demandez à votre client s’il pourra facilement changer la police et la taille.

L’objectif étant d’avoir une validation de votre guidant avant même de déposer votre mémoire à l’IFSI pour en sécuriser la validation finale.

 

Définir votre sujet de mémoire infirmier

Vous devez commencer par définir votre sujet de mémoire. Pour cela, vous pouvez vous inspirer d’une expérience professionnelle, d’une thématique en lien avec votre spécialité en soins infirmier, ou encore d’une problématique d’actualité rencontrée lors de votre stage. Le but de votre mémoire est de pousser l’analyse et la réflexion en renforçant votre expertise. Une étude permet à l’étudiant de comprendre et de justifier un concept en lien avec son sujet. Un sujet pertinent et original permet à l’étudiant d’acquérir de l’expérience professionnelle et de défendre le mémoire infirmier avec une crédibilité, légitimité le jour de la soutenance.

Définir votre sujet de mémoire infirmier

Définir votre question de recherche de mémoire infirmier

La question de recherche d’un mémoire en soins infirmiers est ce que vous voulez savoir ou prouver à la suite de votre recherche. C’est l’objectif que vous vous fixez lorsque vous commencez à mener votre recherche. Votre question de mémoire peut être large (quelles sont les causes et les effets de l’isolement social chez les patients âgés ?) ou étroite (comment les infirmières gèrent-elles les patients difficiles ?). Elle peut également être plus spécifique : “Quelles sont les raisons les plus courantes pour lesquelles les infirmières quittent leur emploi ?” ou “Comment puis-je augmenter mon score de satisfaction des patients ?” Votre question de recherche de mémoire infirmier doit être suffisamment précise pour guider votre recherche, mais suffisamment ouverte pour laisser place à de nouvelles découvertes. Par exemple, une question générale comme “Comment l’isolement social affecte-t-il la santé des patients âgés ?” peut vous conduire à plusieurs études différentes, mais sans réponse claire. En revanche, une question plus restreinte, comme “Quels sont les facteurs qui contribuent le plus à l’épuisement professionnel des infirmières ?”, pourrait ne donner lieu qu’à une seule étude, avec une réponse claire.

Exemple de question de départ de mémoire infirmier :

Question de départ : « En quoi la réflexion éthique de l’IDE influence-t-elle la qualité des soins qu’il prodigue et ses relations avec le soigné ? »

Exemple de question de recherche de mémoire infirmier

Dans quelles conditions la réflexion éthique permet-elle une optimisation de la relation soignant-soigné en vue d’une qualité de soins meilleure ?

La question de recherche découle de votre question de départ et constituera la problémtique centrale de votre mémoire infirmier.

 

La recherche bibliographique pour un mémoire infirmier

La recherche bibliographique est l’étape la plus importante de votre rédaction. Elle vous permettra de vous familiariser avec votre sujet et d’avoir une vue d’ensemble de ce qui a été publié sur le sujet. En passant en revue les différentes publications, vous pourrez constater si elles sont scientifiques ou non. Plus la source sera spécialisée, moins vous aurez de chance de l’utiliser dans votre mémoire. Plus la publication sera généraliste, plus vous aurez de chance de l’utiliser dans votre mémoire. La recherche bibliographique est une étape qui peut expliquer plusieurs semaines de travail. Il faut donc bien la planifier. Vous aurez ainsi évité de vous retrouver avec une échéance à respecter et de devoir vous mettre à la recherche de publications en un temps record. Il peut être judicieux d’élaborer un plan d’attaque sur les publications à consulter.

La bibliographie est l’épine dorsale de tout projet de recherche, y compris d’un mémoire en soins infirmiers. Il s’agit de la liste des documents sources que vous avez utilisés pour recueillir des informations et des preuves. Le but d’une bibliographie est d’aider les autres personnes qui lisent votre travail à savoir quelles sources vous avez utilisées pour soutenir votre argument. Lorsque vous rédigez un mémoire en sciences infirmières, vous souhaitez utiliser une variété de références bibliographiques qui reflètent différents domaines de connaissances et d’expertise. Une bonne bibliographie comprendra également des références qui sont pertinentes pour votre sujet. En général, il existe trois types de références qui sont les plus importantes pour la recherche en soins infirmiers : Une mémoire universitaire peut comporter de une à neuf citations dans la section “bibliographie” à la fin du document. Cependant, si vous avez beaucoup de sources ou si elles sont toutes très courtes, vous pouvez les combiner en une seule entrée de citation plus longue. Quelques points à garder à l’esprit lorsque vous incluez des citations : Assurez-vous que toutes les citations sont formatées correctement (les directives de formatage peuvent être trouvées ici). Veillez à ne pas faire de fautes d’orthographe ou de frappe dans la citation. Assurez-vous d’inclure toutes les informations nécessaires telles que le nom de l’auteur, la date de publication, le titre et les URL/URL. Lorsque vous citez des sources dans votre document de recherche, assurez-vous que chaque référence est suffisamment détaillée et qu’elle est pertinente pour votre sujet (c’est-à-dire le type de document de recherche).

Google Scholar ou Pubmed constitueront d’excellentes ressources de références scientifiques, récentes, donc académiques pour votre TFE infirmier.

En règle générale, vos références bibliographiques, utilisées principalement dans le cadre conceptuel, seront :

  • Scientifiques, (sources scientifiques, académiques)
  • Pertinente (en lien avec la profession d’infirmière, le soin à la personne)
  • D’actualité (visera à apporter des réponses novatrices à la recherche)
  • Récentes (moins de 5 ans, au-delà, elles risqueront d’être considérées comme obsolètes)

 

Le plan de mémoire infirmier

Le plan de mémoire infirmier est une étape clé pour rédiger un mémoire correctement. Il est important de le mettre en place en amont de la rédaction et de le faire valider par votre guidant. Le développement est l’étape où vous allez présenter le sujet de votre mémoire. La partie conceptuelle est le cadre théorique de votre mémoire. La partie exploratoire est l’étape où vous allez rapprocher les informations collectées afin de confirmer ou d’infirmer vos hypothèses de départ. Enfin, les sources sont les références des informations présentées dans le développement.

Exemple de plan-type de mémoire infirmier

Ce type de plan de mémoire a été établi par un nos meilleurs rédacteurs ayant validé de nombreux TFE infirmiers. Nous vous recommandons de structurer votre plan de mémoire infirmier en vous inspirant de ce plan qualitatif :

Plan

Introduction

1. Cadre contextuel

1.1. Situation d’appel

1.2. Exploration de la situation optimale professionnelle

1.3. Questionnements

1.4. Question de départ

2. Exploration de la question de départ

2.1. Cadre conceptuel

2.1.1. Ethique professionnelle et soins infirmiers

2.1.2. Démarche de qualité des soins infirmiers

2.1.3. Relation soignant-soigné

2.1.4. Représentations et qualité des soins

2.2. Enquête exploratoire

2.2.1. Méthodologie

2.2.2. Résultats de l’enquête exploratoire

3. Problématique

3.1. Synthèse

3.2. Question de recherche et hypothèse de recherche

Conclusion

Bibliographie

Annexes

Résumé

 

La synthèse et les sources

Une fois votre mémoire rédigé et votre enquête réalisée, il est temps de confronter vos différentes sources et votre synthèse. Il est important de vous assurer que vous avez utilisé toutes les références bibliographiques mentionnées dans votre mémoire. Mettre en place un index permet de comprendre et de démontrer votre idée. Il est aussi important d’éviter la redondance dans votre mémoire. Pour cela, misez sur un style personnel et développez votre écrit.

Comment rédiger le cadre contextuel du mémoire infirmier ?

Le cadre contextuel est généralement constitué de 4 parties principales :

Situation d’appel du TFE infirmier

Pour définir la situation d’appel d’un dossier infirmier, il faut d’abord commencer par la “situation d’appel“, qui est définie comme les circonstances spécifiques entourant la survenue de l’événement de soins de santé. Il est important de définir la situation car cela permet de comprendre le contexte de ce qui s’est passé et pourquoi cela s’est passé. La situation d’appel peut être décomposée en deux éléments clés : L’une des composantes est la cause de l’événement, qui peut être identifiée à l’aide des dossiers de soins de santé ou de l’historique du patient. L’autre composante est la manière dont les personnes ont été affectées par l’événement, qui peut être identifiée à l’aide d’informations telles que les scores de douleur, les signes vitaux et la durée du traitement. La compréhension de ces deux composantes aidera les infirmières à identifier les causes potentielles des situations d’appel et à s’assurer qu’elles prennent en compte tous les facteurs potentiels. La deuxième composante de la définition d’une situation d’appel consiste à identifier les “situations d’appel” afin que les infirmières soient en mesure d’identifier les situations qui nécessitent une attention immédiate.

Questionnements

Il doit s’agir d’un problème intéressant et original qui n’a pas encore été abordé dans le domaine. La mémoire doit être une question à laquelle vous essayez de répondre, et non une explication de ce que vous avez appris jusqu’à présent. Une façon d’envisager la mémoire est de la considérer comme une hypothèse – une déclaration qui prédit le résultat d’une expérience ou d’une observation. L’hypothèse doit être liée à votre question de recherche et doit permettre de prédire comment les données seront distribuées ou interprétées. L’énoncé de la mémoire doit être clair, concis et facile à comprendre. Il doit également être lié à votre question de recherche et indiquer comment votre recherche contribuera à y répondre.

Question de départ du mémoire infirmier

La présentation de la question de départ est la première chose qu’un lecteur verra lorsqu’il passera au début de votre mémoire. C’est le meilleur endroit pour commencer à communiquer votre recherche et ses implications. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un énoncé de mémoire formel, il doit tout de même transmettre l’ensemble de votre argumentation et de votre objectif. Il peut s’agir d’une simple phrase ou d’un paragraphe qui résume et explique votre travail : “Mes recherches ont montré que X a causé Y.” Gardez à l’esprit qu’il ne doit pas s’agir d’un rapport détaillé sur les étapes que vous avez suivies pour parvenir à votre conclusion, mais plutôt d’un résumé de ce que vous avez découvert et de la raison pour laquelle cela est important. Pourquoi c’est important : une question de départ efficace permet d’amorcer les attentes du lecteur et de le préparer à ce qui va suivre. Par exemple, si vous écrivez sur une étude dans laquelle vous avez observé un effet mais n’avez pas mesuré cet effet, vous devez expliquer clairement pourquoi cette omission est importante pour votre argumentation (par exemple, “Il était clair d’après nos observations que X s’est produit, mais nous n’avons pas pu le mesurer à cause de…”).

Exemple de question de départ :

 « En quoi la réflexion éthique de l’IDE influence-t-elle la qualité des soins qu’il prodigue et ses relations avec le soigné ? »

Après le cadre contextuel, la rédaction du cadre conceptuel du mémoire infirmier

 

Un cadre conceptuel est une analyse critique de la recherche existante sur un sujet spécifique. Une analyse documentaire est souvent nécessaire pour étayer ou éclairer un mémoire en sciences infirmières. Elle peut être l’un des éléments les plus importants d’un mémoire en sciences infirmières, car elle sert à étayer vos arguments et à développer votre énoncé de mémoire. Une analyse documentaire peut vous aider à comprendre les recherches actuelles menées sur le sujet que vous avez choisi. En examinant les recherches existantes, vous pouvez commencer à construire un argument pour votre mémoire et développer un énoncé qui explique clairement ses principaux points. Une analyse documentaire peut également vous aider à identifier les lacunes de la recherche afin que vous puissiez y remédier lors de recherches futures. En examinant ce qui a déjà été fait, vous pouvez déterminer quels types de questions doivent être posées et quels domaines sont encore peu étudiés.

Un mémoire infirmier mobilisera généralement 3 à 4 concepts et en analysera la littérature existante, par exemple : l’éthique professionnelle en soins infirmiers, la démarche de qualité des soins, la relation soignant-soigné, et les représentations des soignants envers leurs patients. Ces concepts seraient analysés en lien avec la question de départ précédente (« En quoi la réflexion éthique de l’IDE influence-t-elle la qualité des soins qu’il prodigue et ses relations avec le soigné ? »)

 

Après le cadre conceptuel, la partie exploratoire du mémoire infirmier

La partie empirique d’un mémoire en soins infirmiers est la partie où vous collectez et analysez les données. Cela peut se faire de différentes manières. Vous pouvez utiliser des études observationnelles ou rétrospectives, qui sont les plus faciles à réaliser. Vous pouvez également réaliser une enquête ou un entretien en utilisant une série de questions prédéterminées. Il existe de nombreuses façons de collecter des données, mais il est important que vous preniez le temps de bien comprendre votre sujet et les questions auxquelles vous souhaitez répondre avant de commencer. Lors de la collecte de données, il est utile de garder à l’esprit qu’il existe deux types de recherche : la recherche quantitative et la recherche qualitative (également connue sous le nom de recherche qualitative). La recherche quantitative consiste à utiliser des valeurs numériques pour analyser les données. La recherche qualitative consiste à utiliser des mots et des phrases dans l’analyse des données. Si certains chercheurs estiment qu’il n’y a pas de différence suffisante entre ces deux types de recherche, d’autres pensent que leurs résultats et leurs conclusions sont très différents.

Méthodologie de la partie exploratoire

La partie méthodologique d’un mémoire en sciences infirmières est celle où le chercheur explique comment il a procédé pour collecter les données, les analyser et les présenter (généralement sous la forme d’un document de recherche). La partie méthodologique doit être aussi détaillée que possible. Elle doit inclure la manière dont les données ont été collectées, analysées et présentées. La méthodologie de chacun est légèrement différente, mais il existe quelques conseils généraux qui peuvent vous aider. Tout d’abord, essayez d’expliquer pourquoi vous avez choisi la méthode particulière que vous avez utilisée pour collecter vos données. Pourquoi avez-vous décidé de ne pas utiliser une autre méthode ? Quelles étaient vos raisons ? Cela aidera les lecteurs à comprendre exactement ce que vous avez fait et pourquoi vous l’avez fait. Deuxièmement, soyez aussi complet que possible lorsque vous expliquez vos méthodes. Veillez à inclure des détails tels que les dates, les heures, les lieux, les noms des participants, etc. Cela montrera aux lecteurs que vous avez pris le temps de tout faire correctement. Enfin, n’oubliez pas d’inclure les statistiques et les graphiques qui appuient vos conclusions. Cela montrera aux lecteurs que vous avez prêté attention aux détails et que vous avez pris le temps de présenter correctement vos résultats.

Marquez des points en présentant les limites de votre méthodologie d’enquête de votre TFE infirmier

Les limites méthodologiques d’un TFE infirmier peuvent être nombreuses. L’une des principales est que les méthodes de recherche utilisées ne sont pas nécessairement représentatives de toutes les méthodes de recherche. En outre, certains chercheurs ont des objectifs de recherche très spécifiques qui influent sur la conception et l’analyse de l’étude. Par exemple, il peut être très difficile de répondre à certaines questions de recherche parce qu’elles nécessitent des données longitudinales ou des études de suivi. Enfin, il est possible que, même si vous avez fait de votre mieux, des erreurs se soient glissées dans la collecte des données. Une partie comprendrait une section méthodologique claire et bien rédigée et sera cohérente sur le plan interne et exempte d’erreurs dans la collecte et l’analyse des données qui peuvent reposer sur :

  • Un risque de biais chez les répondants,
  • Un manque de représentativité dans les entretiens (nombre insuffisant)

Cette partie assez simple à intégrer dans votre mémoire infirmier, vous permettra de marquer des points facilement car elle montrera une approche scientifique humble qui valorisera votre travail en anticipant d’éventuelles critiques du jury ou de votre guidante quant aux choix méthodologiques que vous avez réalisés.

Résultats de l’enquête exploratoire du mémoire infirmier

Les résultats de l’enquête exploratoire sont présentés dans les sections introduction, conclusion et discussion de la mémoire. Celles-ci doivent être rédigées de manière claire et concise, avec les citations appropriées. Ces sections doivent se concentrer sur la présentation des résultats de l’analyse des données effectuée par le chercheur et sur les conclusions qui peuvent en être tirées. Pour présenter les résultats de l’enquête d’une manière accessible aux lecteurs non infirmiers, vous pouvez inclure un tableau ou un graphique pour aider à visualiser vos résultats. Vous pouvez également inclure une vue d’ensemble de vos questions de recherche et de la manière dont vous y avez répondu, ainsi que des recherches précédentes sur le sujet. En plus de montrer les points forts de votre recherche, il est important de montrer comment vous avez surmonté les limites qui ont pu vous empêcher d’atteindre vos conclusions finales. Pour ce faire, vous pouvez discuter de chaque limite rencontrée et de la manière dont elle a été surmontée. Par exemple, si vous n’avez pas reçu toutes les réponses des participants, vous pouvez en expliquer la raison et indiquer les mesures prises pour vous assurer que tous les participants ont été contactés.

Résultats obtenus au sein de la partie exploratoire et hypothèses de recherche

Les hypothèses de recherche sont les déclarations qui expliquent la raison de la réalisation d’une étude particulière. Elles sont essentielles à toute présentation de recherche, car elles permettent d’expliquer pourquoi vous avez mené votre étude en premier lieu et ce que vous espérez en tirer. Vous devez présenter vos hypothèses de recherche au début de votre mémoire afin qu’elles soient bien établies dès le départ. En outre, l’énoncé de votre hypothèse doit être clair et concis, car il constituera la base du reste de votre mémoire. Elle doit également être étayée par des preuves pertinentes tirées d’études antérieures. En présentant vos hypothèses de recherche dès le début, vous vous assurez qu’elles restent présentes à l’esprit tout au long du processus de rédaction.

Exemple de question de recherche et hypothèses associés :

Dans quelles conditions la réflexion éthique permet-elle une optimisation de la relation soignant-soigné en vue d’une qualité de soins meilleure ? (question de recherche)

Un requestionnement régulier par l’infirmier porté sur la projection éventuelle de ses valeurs morales sur le soigné est nécessaire pour optimiser la distance professionnelle (hypothèse correspondante) que l’étude exploratoire nous permettra de confirmer ou d’infirmer.

Discussion des résultats

Une bonne façon de résumer les résultats d’une évaluation infirmière est de les présenter sous la forme d’une discussion des résultats. Ce court résumé doit inclure une description claire et concise des résultats de votre évaluation, ainsi que les implications de ces résultats pour votre patient. Premièrement, assurez-vous d’expliquer clairement ce que vous avez observé pendant votre évaluation. Ensuite, décrivez tout changement survenu dans l’état de votre patient depuis votre dernière visite. Enfin, notez toute cause sous-jacente potentielle de ces changements. En plus d’être efficace pour résumer vos conclusions, une discussion des résultats peut également vous aider à communiquer plus efficacement avec vos patients. En expliquant les résultats de leurs évaluations aux patients, les infirmières peuvent les aider à comprendre comment leurs soins s’améliorent ou se détériorent au fil du temps.

Conclusion

La rédaction d’un mémoire infirmier est un exercice qui demande du temps et de l’organisation. Pour réussir cet exercice, il est important de se reposer sur sa bibliographie et sur les publications issues de votre enquête, afin de ne pas se répéter. Il est également important de bien respecter le temps imparti, étant donné que la rédaction d’un mémoire est un exercice à temps plein. Comme vous avez pu le constater, la rédaction d’un mémoire n’est pas une tâche facile.

Compte tenu du niveau d’exigence usuellement constaté au niveau des IFSI, nous vous recommandons de faire valider soigneusement chacune des parties par votre guidante afin de sécuriser la validation de votre TFE avant même de le déposer.

besoin d’aide pour votre mémoire ? Contactez-nous!

expertmemoire
expertmemoire
0
rédacteur spécialisé
0 %
Plagiat
1 %
confidentiel
0
frais cachés
0 %
paiement sécurisé

Tel:

0970 440 565 (appel non surtaxé)
+ 33 970 440 565 (hors France métropolitaine)

Réseaux sociaux

Notre offre s'adresse à tous les pays francophones