La rédaction d’une thèse de Doctorat en Droit

Google Reviews
La rédaction d’une thèse de Doctorat en Droit

La rédaction d’une thèse de Doctorat juridique en Droit Public ou en Droit public est un travail de longue haleine nécessitant en règle générale plusieurs années de recherche portant sur la problématique de la thèse de droit.
Si l’on observe une réduction du nombre de pages requises pour rédiger une thèse de Droit, la qualité du raisonnement juridique et la qualité rédactionnelle attendus de la part de l’étudiant ne sont pas moins élevées.

Pour rédiger une thèse, la première chose à faire est de trouver un sujet qui vous intéresse. Mais comment savoir si vous pouvez travailler sur votre sujet pendant deux ans ? En effectuant des recherches approfondies et en lisant tout ce qui a été écrit sur ce sujet. Une fois que vous êtes sûr de vous, l’étape suivante consiste à donner forme à vos premières idées. Cet article vous donne des conseils sur la façon de rédiger une thèse de droit. Les lecteurs ont souvent du mal à comprendre pourquoi un auteur a choisi un certain sujet ou si les preuves à l’appui de ses arguments sont suffisantes. Ainsi, avant de commencer la recherche proprement dite, réfléchissez aux raisons qui vous poussent à choisir ce sujet. Qu’espérez-vous obtenir ? Cela vous aidera-t-il à développer vos capacités d’analyse ? Est-il suffisamment pertinent pour votre future carrière ? Cet article va-t-il révéler quelque chose de nouveau ? Si vous pensez que ces questions sont valables et importantes, commencez à y travailler dès maintenant afin qu’elles fassent partie de votre thèse lorsqu’elle sera prête à être présentée.

Comment choisir le sujet de la thèse de Droit ?

Compte tenu des enjeux et de l’investissement personnel du doctorant en Droit, nous recommandons de choisir un sujet qui passionnera le rédacteur de la thèse de Droit public ou Droit privé. En effet, s’engager à faire une thèse juridique sur un sujet passionnant, inédit, d’actualité, impliquera d’autant plus le rédacteur de la thèse qui transmettra son enthousiasme et son intérêt au directeur de thèse et de facto au jury.

Comment organiser au mieux la rédaction de la thèse ?

Enfin, afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions possibles, il est fondamental de travailler de concert avec votre directeur de thèse et le plus régulièrement possible, afin de s’assurer que la rédaction de la thèse de droit s’effectue dans les règles de l’art, sans s’exposer à des divergences importantes avec le jury. Autrement dit, une thèse de Doctorat en Droit Privé ou Droit Public doit nécessairement être progressivement validée par le directeur de thèse.

Naturellement, les sources devront être méticuleusement indiquées en notes de bas de pages et en bibliographie. Le doctorant devra être particulièrement vigilant sur ce point étant donné qu’une partie importante du travail de rédaction de la thèse s’appuye en règle générale sur des textes de loi (arrêt, jurisprudence…) nécessitant d’indiquer clairement l’intégralité des sources afin de ne pas être accusé de plagiat, du moins d’un point de vue conceptuel.

La phase de recherche

La recherche est le fondement de toute bonne thèse, et sans elle, votre thèse sera faible et inadéquate. La recherche et l’analyse d’un sujet est la partie la plus longue de la rédaction d’une thèse. Plus vous ferez de recherches, plus vous acquerrez de connaissances sur votre sujet. Vous découvrirez également toutes les lacunes de vos connaissances et serez en mesure de les combler. Les sources primaires et secondaires peuvent être utilisées pour la recherche. Les sources primaires, qui sont des éléments de recherche originaux, comprennent les entretiens, les enquêtes, les expériences, etc. La plupart du temps, vous utiliserez des sources secondaires. Il s’agit d’éléments de recherche qui ont déjà été publiés. Par exemple, si vous rédigez une thèse sur la traite des êtres humains, vous pouvez utiliser des articles, des revues, des livres, des rapports gouvernementaux, etc. comme sources secondaires. Les sources primaires ne sont utilisées que lorsque le sujet n’a pas fait l’objet de suffisamment de recherches ou que vous souhaitez produire de nouvelles connaissances sur le sujet.

Le Dalloz, Legifrance et google scholar consituteront d’excellente sources juridiques pour identifier les références bibliographiques de votre thèse de Droit.

Plan et énoncé de la thèse

 

Avant de rédiger l’introduction, la préface et la conclusion, vous devez créer un plan détaillé, qui vous aidera à ordonner vos idées et à les placer dans un ordre logique. Cela vous aidera également à créer un énoncé de thèse. Une thèse est l’idée principale d’un article et sert de guide pour vous et vos lecteurs. Elle vous aide à rester concentré sur ce que vous essayez de dire. Dans ce cas, vous devez faire particulièrement attention à ne pas plagier.

Plan et énoncé de la thèse

Rédaction d’un projet de thèse

 

Vous devrez convaincre un directeur de thèse HDR d’accepter de vous suivre en présentant un projet de thèse éloquent qui montrera l’intérêt académique de votre sujet de thèse et votre capacité à mener à bien cette rédaction.

Votre projet de thèse contiendra notamment :

  • Votre sujet et la problématique de votre thèse, en présentant leur intérêt académique pour la recherche
  • Votre méthodologie de recherche,
  • Un plan détaillé
  • Les références bibliographiques envisagées
  • Éventuellement un planning pour la rédaction.

Un directeur de thèse HDR familiarisé avec la branche du Droit de votre sujet de thèse (Droit privé, Droit comparé…) devra accepter de vous suivre pendant 3 ans avant d’envisager la rédaction de votre thèse de doctorat en Droit.

Comment structurer le plan de votre thèse ?

Un plan en deux ou trois parties sera privilégié, ce dernier restant à faire valider par votre directeur de thèse avant d’envisager la rédaction, afin d’éviter tout risque de réécriture.

Le paragraphe suivant est lié au précédent par une phrase et sert à introduire l’idée qui sera développée plus loin. La dernière phrase de chaque paragraphe peut également conduire à des conclusions partielles ou même à une conclusion plus générale

Les idées, comme les parties, se forment par paires. Une idée se confronte à l’autre.

Un plan binaire peut être structuré de la manière suivante : Partie 1 – Partie 2. Par exemple :

  • Partie 1 / Chapitre 1 – Chapitre 2 
  • Partie 2 / Chapitre 1 – Chapitre 2

ou plus détaillé : 

  • Partie 1 / Chapitre 1/ A – B – Chapitre 2/A – B
  • Partie 2 / Chapitre 1/A – B – Chapitre 2/ A – B

Exemple de plan de thèse en Droit (deux parties)

PARTIE I – QUAND LE CONSENTEMENT PALLIE L’OBLIGATION DE RECEVOIR DES SOINS

TITRE I : LA RECHERCHE D’UNE ALLIANCE THÉRAPEUTIQUE

Chapitre 1 – De l’alliance thérapeutique au consentement

Section 1 : La mise en place d’une alliance thérapeutique

Section 2 : Le consentement : le « Graal » de l’alliance thérapeutique

Chapitre 2 – Une alliance thérapeutique discutable

Section 1 : Une alliance assortie de contraintes

Section 2 : Le mirage d’une alliance thérapeutique en prison

TITRE II : L’APPRECIATION DE LA NECESSITE MEDICALE

Chapitre 1 –Entre volonté du patient et nécessité médicale

Section 1 : L’appréciation par le praticien

Section 2 : La transfusion à l’insu du patient

Chapitre 2 – L’accompagnement en médecine

Section 1 : L’intérêt thérapeutique d’autrui

Section 2 : Les limites du corps et l’éthique médicale

PARTIE II – UNE VOIE DE SORTIE POUR LES SOINS NON CONSENTIS

TITRE I : LES GARDE-FOU DE L’ADMISSION EN SOINS PSYCHIATRIQUES

Chapitre 1 –  La nécessité de protection contre une admission abusive

Section 1 : Les modalités de procédures concernant l’admission en soins psychiatriques

Section 2 : Contrôle et suivi des soins psychiatriques

Chapitre 2 – Le programme de soin allant de la dépendance à l’autonomie

Section 1 : L’atteinte aux libertés individuelles

Section 2 : Justice et psychiatrie se mélangent dans les soins sans consentement

TITRE II : LA PRESERVATION DE LA LIBERTE DU PATIENT

Chapitre 1 – Hospitalisation complète et soins psychiatriques

Section 1 : La liberté d’aller et venir en soins psychiatriques

Section 2 : Le vaccin sans consentement dans le cadre d’une crise sanitaire

Section 3 : Droit des patients

Chapitre 2 – Prise en charge psychiatrique des patients à domicile : une option envisageable ?

Section 1 : Adapter et décloisonner les soins psychiatriques pour une pratique à domicile

Section 2 : L’éthique des soins à domicile des patients psychiatriques

Exemples de sujets de thèse en Droit

Afin de vous aider à définir votre sujet de thèse en Droit, qui se voudra novateur, pertinent et d’actualité, voici une liste de quelques sujets qui nourriront votre réflexion en fonction de votre spécialité.

1) La légalité de la confiscation civile en Droit comparé (aux Etats-Unis versus France)

2) La différence entre confiscation pénale et civile

3) Comment améliorer la relation entre le droit pénal et l’éthique ?

4) Protections juridiques des sites antiques dans les parcs nationaux

5) Protection constitutionnelle du droit des enfants à naître

Conclusion et recommandations

 

La conclusion est la dernière section de votre thèse, dans laquelle vous exposez les principaux points que vous avez abordés dans le corps du texte. La conclusion est le résumé de vos points principaux et constitue la dernière chance d’impressionner le lecteur. Les recommandations sont facultatives, mais il est conseillé de les inclure si vous avez effectué des recherches sur un sujet qui présente un intérêt public ou politique. La section recommandation révèle comment vous pensez que le problème juridique abordé peut être solutionné.

Formaliser la bibliographie de votre thèse

 

La dernière chose que vous devez faire avant de soumettre votre thèse est de rédiger la bibliographie. La bibliographie est la liste de toutes les sources que vous avez utilisées pour rédiger votre mémoire. Il est important d’inclure les noms complets des auteurs, la date de publication, le titre et les numéros de page dans votre bibliographie. Les informations doivent être présentées dans le même ordre que celui dans lequel elles apparaissent dans votre document. Vous pouvez utiliser des outils manuels ou semi-automatiques, comme Zotero, pour vous aider à créer une bibliographie. La bibliographie est placée à la fin de votre document et est rédigée dans un format standard, qui diffère d’un type de document à l’autre.

besoin d’aide pour votre mémoire ? Contactez-nous!

expertmemoire
expertmemoire
0
rédacteur spécialisé
0 %
Plagiat
1 %
confidentiel
0
frais cachés
0 %
paiement sécurisé

Tel:

0970 440 565 (appel non surtaxé)
+ 33 970 440 565 (hors France métropolitaine)

Réseaux sociaux

Notre offre s'adresse à tous les pays francophones