Pourquoi faut-il toujours être d’accord avec son directeur de mémoire ?

Google Reviews
Pourquoi faut-il toujours être d'accord avec son directeur de mémoire ?

Dans cet article, on va voir pourquoi faut-il toujours être d’accord avec son directeur de mémoire.

Le but de cette question c’est pas simplement de se dire que quoi qu’il arrive, il faut jouer dans le sens de mon directeur de mémoire, que je ne discute pas, que j’exécute ce qu’ils me dit, etc. Ce n’est pas l’idée. Le rôle du directeur de mémoire c’est de vous aider à avancer vers la bonne direction bien évidemment in fine. Et c’est lui qui va valider votre mémoire étant donné que c’est lui la personne décisionnaire. Il faut qu’il soit satisfait tout simplement. Parce que l’on peut ne pas être d’accord d’un point de vue intellectuel, ce qui compte c’est le résultat. Si je suis pas d’accord, que je m’estime plus intelligent que le directeur de mémoire, ou peut-être que le directeur de mémoire est dans l’erreur, ce qui arrive rarement car il est quand même censé être compétent, alors in fine, s’il ne valide pas mon mémoire, eh bien je n’aurai rien gagné. 

L’objectif c’est quand même d’aller vers le résultat. Et pour y arriver, il faut être direct, il faut être d’accord avec son directeur de mémoire. Il faut discuter, on peut ne pas être d’accord à la fin mais il faut être empathique, il faut comprendre ce qui ne va pas, et essayer de concilier nos vues pour avancer et capitaliser sur les différentes parties pour avancer vers la validation. Et cela passe nécessairement par une conciliation des points de vue, par une approche convergente des échanges, de la communication.

Si toutefois, vous voyez qu’il y a un problème relationnel absolument irrémédiable, que vous n’arriverez de toute façon à rien avec votre directeur de mémoire, dans ce cas là, nous avons traité la question dans un autre article que je vous invite à lire, il faut demander un changement de directeur de mémoire. On ne peut pas plaire à tout le monde, ni s’entendre avec tout le monde et le mémoire, il est capital. C’est essentiel d’avoir un bon suivi avec un directeur de mémoire disponible avec lequel vous avez une bonne relation. Si c’est pas le cas et que ça ne fonctionne pas malgré votre volonté de vous adapter ou et que ça ne passe pas, alors il faut demander un autre directeur de mémoire qui pourra débloquer la situation et avec lequel ça se passera peut-être très bien.

Donc si vous avez cette possibilité là et que voyez que ça n’avance pas, vous demandez un changement de directeur de mémoire. Maintenant, quoi qu’il arrive, in fine, on doit être d’accord avec ce directeur de mémoire, parce que c’est lui qui valide ce mémoire et c’est grâce à ce dernier, que vous obtiendrez des résultats recherchés. Ne l’oubliez pas, et l’idée est quand même de valider votre mémoire au niveau de votre formation. On essaye d’échanger convenablement, d’être empathique, on peut effectivement exposer notre point de vue, et in fine, il faut chercher à avancer vers une conciliation des points de vue et également chercher à comprendre son directeur de mémoire, puis aller dans son sens. De toute façon si vous êtes vraiment empathique, si vous êtes vous même dans une démarche positive de compréhension du directeur de mémoire, très probablement vous arriverez vers cette approche convergente.

La nécessité d’échanger, de communiquer, et avant de changer de directeur de mémoire, d’échanger avec lui par téléphone, de le rencontrer physiquement s’il y a des problèmes qui sont vraiment difficilement recevables, de le rencontrer directement, en tête à tête etc. est essentielle pour le bon déroulé de votre mémoire et sa validation par la suite. On voit que le mail par exemple n’est pas toujours compatible avec la résolution de certains problèmes, mais une communication idéale oui. Par conséquent, on le répète, parfois il est nécessaire de se rencontrer, se parler en tête à tête ou du moins de se parler au téléphone puisque ces moyens de communication sont complémentaires. Après toutes ces tentatives, si on s’aperçoit que ça ne marche pas, seulement à ce moment-là, on demande à changer de directeur de mémoire à son administration.

Nous espérons que cet article vous apportera quelques éclairages intéressants sur le rôle du directeur de mémoire, son importance dans le processus de rédaction et de validation, et qu’il vous permettra de comprendre in fine qu’il vous faut avoir cette bonne relation avec votre tuteur et aller dans son sens pour avoir de bons résultats.
Bon courage pour la rédaction de votre mémoire !

besoin d’aide pour votre mémoire ? Contactez-nous!

expertmemoire
expertmemoire
0
rédacteur spécialisé
0 %
Plagiat
1 %
confidentiel
0
frais cachés
0 %
paiement sécurisé

Tel:

0970 440 565 (appel non surtaxé)
+ 33 970 440 565 (hors France métropolitaine)

Réseaux sociaux

Notre offre s'adresse à tous les pays francophones