Quelques règles de formalisation pour vos notes de bas de pages

Google Reviews
Quelques règles de formalisation pour vos notes de bas de pages

Dans la rédaction de rapports scientifiques tels que le mémoire ou la thèse, des notions sont mises en évidence de telle sorte que le lecteur puisse facilement repérer les précisions et/ou informations additionnelles qui l’aideront à maîtriser le sujet traité. Selon le type d’information mis en exergue, il existe des formes de notes de pages appropriées. Globalement, nous pouvons être en présence de notes de contenu et des notes de bas de page.

Lorsque vous lisez un livre, un article ou un document de recherche et que vous tombez sur une information qui n’est pas centrale pour le point principal, mais qui doit quand même être référencée, vous verrez de petits chiffres en exposant dans le texte. Ce sont les notes de bas de page, ou les notes de fin de document si elles apparaissent à la fin du document. Les notes de bas de page aident les lecteurs à comprendre le contexte et la signification de certains faits ou idées dans un document universitaire en fournissant des informations supplémentaires à leur sujet. Une note de bas de page est généralement une brève explication ou un détail qui appuie un point soulevé ailleurs dans le document. Elle doit toujours être placée directement après la phrase à laquelle elle fait référence et ne doit comporter que quelques mots, jamais un paragraphe entier et vise à indiquer la source utilisée par honnêteté intellectuelle. Leur présence permet de s’assurer que vous citer vos sources tout au long de la rédaction et éviter ainsi tout risque de plagiat.

1. Les notes de contenu

Ces types de notes ont pour fonction soit de fournir des explications supplémentaires au lecteur soit de servir de renvoi vers des passages précis dans le rapport ou encore de renvoi vers les sources de recueil d’information. Dans la plupart des cas, les mots à expliquer sont mis en évidence par une mise en forme particulière – en gras ou en italique selon le choix- le caractère gras ou italique, suivi d’un astérisque pour mentionner l’existence d’une explication ; soit le recours aux parenthèses pour les renvois tels que « voir chapitre x, page x, ligne x » ou encore user de la mention conférer comme suit « cf. passage X, titre, éditeur/ auteur, lieu et année de publication, page concernées ». Généralement, les informations additionnelles sont positionnées en bas de page alors que les renvois peuvent se faire au sein même du texte.

2. Les notes bibliographiques

Ces notes permettent de notifier les sources d’une définition, d’une citation, d’une doctrine, recueillies par l’auteur. Elles font d’ailleurs objet de récapitulation dans une page de l’ouvrage intitulée « bibliographie ». La première méthode classiquement employée consiste à reprendre conformément en note   les renseignements mentionnés dans la bibliographie. En effet, elle reprend le prénom et nom de l’auteur, le titre, l’éditeur, lieu de publication, année de publication. Quant à la nouvelle technique, qualifiée de méthode « auteur-date », celle-ci abrège les informations en note de page pour des références plus complètes dans la bibliographie. Pour ce faire, la référence raccourcie est placée dans le texte même, entre parenthèses, à la suite du passage concerné mais n’évoque que le nom de l’auteur, en capitales, suivie de l’année de publication, par exemple « … (ANONYME, 1989) » alors que dans la bibliographie les informations sont similaires à celles de la méthode habituelle c’est-à-dire le prénom suivi du nom de l’auteur, du titre, de l’éditeur, du lieu de publication et de l’année de publication. Comme pour les notes de contenu, dans le cas de la technique classique, elles se positionnent en bas de page tandis que pour la méthode « auteur-date », la note est insérée près du texte faisant objet de la note.

Le choix de la formalisation des notes de pages peut différer selon le type de rapport. Néanmoins, pour un rapport, la normalisation doit être uniforme. Cela est également valable pour les abréviations utilisées notamment pour les renvois. Il revient donc à l’auteur de veiller au respect de la méthode choisie.

Les notes de bas de page sont souvent utilisées pour fournir des informations supplémentaires qui ne sont pas essentielles au texte principal. Ils peuvent être très utiles dans des documents universitaires, des articles et des livres. Ils doivent toujours être référencés par un chiffre ou une lettre et ils doivent toujours être placés à la fin d’une phrase ou d’un paragraphe. Les notes de bas de page ne doivent jamais interrompre le flux de lecture et ne doivent jamais dépasser trois lignes. . Voici une note de bas de page avec une référence :

1. Par exemple, dans le livre “The Sound of Music”, il y a des notes de bas de page qui fournissent des informations importantes sur Maria, qui joue le rôle de Maria. 

 

3. Pourquoi les notes de bas de page sont-elles importantes ?

Les notes de bas de page vous permettent d’ajouter des informations supplémentaires à votre document sans modifier le flux de votre argumentation. Au lieu d’interrompre votre rédaction pour inclure un grand nombre de détails supplémentaires, vous pouvez les ajouter dans une note de bas de page. Ainsi, les idées principales de votre article restent intactes et votre article est plus lisible. Elles peuvent également vous aider à éviter le plagiat. Si vous incluez le texte textuel d’une autre source, vous devez créer une note pour reconnaître la source et créditer l’auteur. C’est important, car vous devez vous assurer que vous créditez les auteurs appropriés pour les informations que vous utilisez dans votre document – et vous voulez également éviter d’avoir des problèmes de plagiat ! Les notes de bas de page vous y aident en indiquant clairement les parties de votre document qui sont votre propre travail et celles qui sont tirées d’autres sources.

 

4. Comment rédiger une note de bas de page ?

Pour rédiger une note de bas de page correcte, vous devez identifier clairement la partie du texte à laquelle la note de bas de page sera attachée. Cela permettra aux lecteurs de voir la note de bas de page au bon endroit. Il existe plusieurs façons de le faire. La méthode la plus courante consiste à placer des parenthèses autour de la phrase dans laquelle vous souhaitez que la note de bas de page apparaisse. Si vous faites référence à un graphique ou à un tableau, vous pouvez placer des parenthèses autour de l’ensemble du graphique ou du tableau. Après avoir identifié la phrase ou le tableau auquel vous voulez attacher la note de bas de page, vous devez décider exactement ce que vous voulez écrire dans la note de bas de page. Vous pouvez écrire plusieurs choses différentes dans une note de bas de page. Vous pouvez inclure une citation directe de la source que vous citez. Vous pouvez également inclure vos propres mots qui ne sont pas une citation directe de la source. Vous pouvez également inclure vos propres réflexions et analyses sur la source.

 

4. Comment rédiger une note de bas de page

5. Note de bas de page avec uniquement la citation

Si vous souhaitez inclure une citation directe de la source dans une note de bas de page, veillez à inclure le(s) numéro(s) de page de la source sous la citation. Veillez à utiliser le format de citation approprié afin que les lecteurs puissent trouver la source facilement. Cette information sera placée entre parenthèses à côté de la phrase à laquelle elle se réfère. Les lecteurs verront la phrase à laquelle vous faites référence, suivie d’un point, puis les informations de la note de bas de page en dessous. Lorsque vous rédigez une note de bas de page contenant uniquement une citation, vous devez veiller à ce qu’elle soit courte. Vous ne voulez pas qu’elle s’éloigne des idées principales de votre article. Vous devez essayer de n’utiliser que la citation nécessaire pour illustrer votre propos.

 

6. Note de bas de page avec citation et explication

Si vous incluez à la fois une citation et vos propres mots dans la note de bas de page, vous devez écrire la citation entre parenthèses à côté de la phrase à laquelle elle fait référence. Ensuite, écrivez votre propre phrase dans la note de bas de page, sous la phrase à laquelle elle fait référence. Ce type de note de bas de page est le plus courant car il vous permet à la fois d’illustrer votre point de vue à l’aide d’une citation et d’ajouter vos propres réflexions sur cette citation. Si un lecteur souhaite lire la source originale, il peut la trouver facilement dans la note de bas de page. Si le lecteur n’est intéressé que par votre analyse, il peut ignorer la source originale et ne lire que la note de bas de page.

 

7. Note de bas de page avec plusieurs citations

Si vous souhaitez utiliser plusieurs citations de la source dans une note de bas de page, indiquez le numéro de page de chaque citation sous la phrase à laquelle elle se réfère. Veillez à séparer chaque citation par une virgule. C’est une bonne méthode à utiliser lorsque vous avez une longue citation qui est au centre de votre propos. Vous pouvez la diviser en plusieurs parties et placer chaque partie dans une note de bas de page. Ainsi, les lecteurs trouveront plus facilement la partie de la citation qui les intéresse.

8. Quel logiciel pour automatiser les notes de bas de pages lors de la rédaction d’un mémoire?

Les notes de bas de page sont l’une des parties les plus fastidieuses des documents de recherche ou de tout autre écrit académique. Le processus d’insertion d’une note de bas de page dans Microsoft Word prend du temps et est facilement sujet aux erreurs. Si vous cherchez un logiciel qui automatisera le processus, footnotes.com est la réponse à vos prières !

 

Conclusion

La rédaction d’un excellent mémoire ne représente qu’une partie du travail. Vous devez également citer correctement vos sources afin qu’elles puissent être facilement vérifiées et que vous puissiez éviter les accusations de plagiat. Les notes de bas de page sont un moyen facile d’y parvenir. Elles vous permettent d’ajouter des détails et des faits supplémentaires sans modifier le déroulement de votre travail. Elles montrent également aux lecteurs que vous créditez les sources que vous utilisez afin d’éviter les problèmes de plagiat. Elles peuvent être un peu difficiles à écrire au début, mais avec un peu de pratique, vous serez capable de les écrire de manière beaucoup plus rapide et efficace.

besoin d’aide pour votre mémoire ? Contactez-nous!

expertmemoire
expertmemoire
0
rédacteur spécialisé
0 %
Plagiat
1 %
confidentiel
0
frais cachés
0 %
paiement sécurisé

Tel:

0970 440 565 (appel non surtaxé)
+ 33 970 440 565 (hors France métropolitaine)

Réseaux sociaux

Notre offre s'adresse à tous les pays francophones